Le démariage ou la démesure des petits vertueux

From Censorpedia
Jump to: navigation, search

Date: 1996

Region: Europe

Subject: Political/Economic/Social Opinion

Medium: Film Video, Installation


Artist: Author/artist: bruno mrozinskiwww.mrozinski.netpublisher : VIDEOFORMES FESTIVALwww.videoformes.com

Confronting Bodies: bruno mrozinski & Vidéoformes

contre

Anne Sabatier / Roger Sabatier / Marie Antoinnette Juvy-Sabatier

Date of Action: 4 avril 1996

Location: VIDEOFORMES ART-VIDEO FESTIVAL 1996

Description of Artwork:

Construite aussi à partir d'éléments autobiographiques cette fable interactive dans laquelle vous naviguerez au gré des documents écrits, sonores, photographiques et vidéos, vous installe tour à tour dans e rôle de complice, ce témoin, de voyeur de la formation d'un couple, de sa vie et juge de sa désunion. Les projets s'élaborent, les enfants naissent, l'amour disparaît, le couple se défait. Les histoires d'amour finissent mal en général. Celle-ci se termine dans la démesure des petits vertueux, les mensonges des uns, les bassesses des autres, les juges insignifiants et les verdicts péremptoires.Mais cette histoire n'est pas objective, il s'agit seulement du point de vue du narrateur. Sa vision unilatérale de l'histoire nous conduit au travers d'éléments réels et/ou imaginaires à suivre avec certaines ambiguités le regard qu'il porte à son (ses) histoire(s).L'ambiguïté du narrateur qui semble vouloir résoudre les crises de sa vie au travers de l'histoire qu'il médiatise, se donnant le rôle du naïf, de la victime, et du sage, opposé à la bassesse, la méchanceté et la bêtise. Cherchant au travers de l'évocation de son (ses) histoire (s) à réévaluer son passé, remanier les structures de sa vie, et à résoudre ses contradictions internes pour mieux promouvoir les changements dans sa relation à lui-même et au monde extérieur. La réflexion d'un homme de quarante ans sur la vie. Avec les interrogations sur le temps, passé présent et futur télescopés, sur la mort qui s'approche au travers de la perte des siens ; l'abandon de l'enfance pour une attitude plus pratique, plus réaliste, plus émotionnelle de la vie ; la modification du style de vie, le couple éclate, les enfants grandissent. Tout concourt au dépassement des conflits, entre la jeunesse et la vieillesse, entre le désir de créer et la tentation du repos, réconcilier en soi les composantes masculines et féminines, harmoniser les pulsions agressives et fusionnelles, entre compétition - maîtrise du monde extérieur et développement de la vie intérieure. Le parcours jalonné de réflexions sur des constituants de la vertu de la Politesse qui n'en est pas encore une à l'Amour qui n'en est déjà plus une.Notre propre ambiguïté. Celle du regardeur qui se laisse porter au gré de l'interactivité et qui projette sa propre histoire au travers de celle de l'autre. Ou celle du voyeur qui fouille les documents laissés à sa portée, éléments de procédure, enquête sociale, expertise psychologique, jugements, CV détaillé et illustré de l'auteur, lettres, photographies, messages téléphoniques, films…. Prendrons-nous le temps d'analyser les écrits des uns et des autres qu'allons-nous chercher, rechercher ? Va-t-on prendre parti ?Mais plus encore, dans l'esprit de l'auteur, après la déstructuration, ce multimédia est au service de sa restructuration et de son équilibre. Nous ne sommes pas loin de la psychothérapie, seulement ici les réponses apportées sont différentes ; ni prostration, ni agressivité, ni fuite, mais de la créativité. Trouver aux problèmes posés des réponses encore inexistantes. Le créatif est un pessimiste actif, convaincu que rien n'est acquis à l'homme, ni sa force, ni sa faiblesse, ni son cœur. C'est celui qui, en toutes circonstances, même dramatiques, est capable de percevoir les points sur lesquels il pourra appuyer les leviers adéquats pour inverser ou au moins infléchir l'évolution probablement négative de la situation. Du moins semble-t-il le croire encore.

TurbulencesVidéo n°11 Spécial Vidéoformes 1996

Tout le monde peut faire un CD-Rom. Ce n’est pas plus difficile que d’écrire un roman ou ses mémoires. Au dernier festival d’art vidéo de Clermont-Ferrand, en avril 96, on a pu prendre connaissance, par ordinateur interposé, d’une "histoire" intitulée le Démariage. Un nommé Bruno Mrozinski y narrait ses déboires matrimoniaux, en particulier les heurts de son divorce. Ce n’était pas une fiction ; l’auteur, un photographe ayant une certaine réputation dans la capitale de l’Auvergne, livrait en vrac toutes les traces d’une partie de sa vie. Lettres, documents officiels, acte de mariage, convocation en conciliation, expertise psychologique, jugements, etc.), coupures de presse (concernant la carrière de l’artiste photographe), et surtout photos. Photos de la personne aimée puis haïe, photos des enfants nés de leur union, photos de nombreux modèles nus que l’auteur employait pour ses prises de vues professionnelles, photos des lieux habités, photos des amis, des parents. Et tout ça très sonore. Interviews des uns et des autres, coups de téléphone enregistrés, vieilles cassettes de chansons enfantines...

CD-Romsamizdat.

Le CD-Rom comme vengeance ! Ou comme complainte, si l’on veut. Un homme blessé se défend. Un artiste plaide non coupable (la question de ses rapports aux modèles nus étant au cœur de la dispute). Un accusé condamné invite le tout venant à rejuger son procès, pièces ouvertes. Les entrées du menu du CD sont sans équivoque : les écrits - l’album de famille - les archives juridiques - les expos. L’auteur veut le lecteur "témoin et complice, voyeur et juge de la formation d’un couple et de sa désunion". L’ennui c’est qu’un couple c’est par définition deux personnes et que "l’autre" a toujours la possibilité légale de résister à la publicité de sa "vie privée". L’ex-épouse porta plainte et un jugement interdit l’exposition de ce dossier autobiographique. Sans aller jusqu’à ordonner sa destruction. Le CD existe toujours. Son auteur peut toujours essayer de le montrer chez lui, ou en faire circuler des copies pirates, un tirage limité auto-édité. Le CD-Romsamizdat n’est pas une impossibilité.

.../...

JEAN-PAUL FARGIER / Complètement compacts (extrait) / Art press 219 / décembre 96

The Incident: pendant l'exposition du festival VIDEOFORMES 96, en avril, l'oeuvre est suspendue puis interdite à la diffusion publique.

Results of Incident: Condamnons M. MROZINSKI à payer à chacun des demandeurs la somme de 1 F à titre de dommages-intérêts

Rejetons les demandes en payement formées contre M. SOUCHEYRE.

Condamnons M. Bruno MROZINSKI à payer à Madame SABATIER la somme de 1.500 F en application de l'article 700 du Nouveau Code de Procédure Civile et aux époux SABATIER-JIJVY la somme de 1.500 F sur le même fondement.

Condamnons M. Bruno MROZINSKI aux dépens.

Le greffier Le Président du Tribun

Source: Jugement du tribunal de Grande Instance de Clermont-Ferrand. Article : JEAN-PAUL FARGIER / Completement compacts (extrait) / Art press 219 / décembre 96